Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pourquoi des martyrs dans notre temps?


    Je crois profondément que ces Nouveaux Martyrs sont un Signe pour notre temps et pour notre monde. Ils sont le signe d'une foi renouvelée dans une société anciennement chrétienne ( il est triste de constater que le monde musulman est plus fervent aujourd'hui que le monde chrétien); d'une foi transfigurée dans un monde occidental qui s'enfonce dans le matérial
    isme, et dans l'oublie de Dieu et la négation du Christ Ressuscité (car ce fait contredit la science). Ces nouveaux martyrs sont les témoins ( en grec le mot est martyrios c'est à dire martyr) d'une foi Ressuscitée par le baptême du sang dont ils renaissent plus vivant que jamais, leur sang versé arrosant la terre devenue globalement païenne ou anti-chrétienne, pour une nouvelle récolte éternelle.
    Les grandes persécutions passées ( la dernière en date est celle produite par le communisme) ont toujours apporté une renaissance de la foi dans le Christ Ressuscité. Les nouveaux martyrs son l'espérance de notre monde et sans doute sa justification , car c'est aux fruits que m'on juge l'arbre.
    "Par les prières de tes Nouveaux Martyr Arabes Pakistanais et Coptes, Seigneur Jésus Christ sauve ton monde"

    4 Résurrectionjpg.jpg

    +métropolite Michel Laroche
     
     
  • Par les prières de tes saints nouveaux martyrs Seigneur Jésus Christ sauves ton monde

     Certain d'entre vous et sur d'autres blog écrivent "qu'ils reposent en paix" ou bien " prions pour ces nouveaux martyrs" Dans l'Eglise Orthodoxe nous exprimons les choses différemment, comme dans l'Eglise primitive, et comme plus tard lors des persécutions antichrétiennes de l'Empire Ottoman, les Nouveaux Martyrs sont considérés comme immédiatement saints et int
    ercesseurs dès leur trépas; ils intercèdent pour nous. Ils sont je le répète, les nouveaux flambeaux de la lumière du Christ. Après les offices des défunts de leur funérailles, du 3ème jour, du 9ème jour et enfin du 40ème jour, Nous ne prions pas pour eux car ils ont reçu le second baptême du sang et ils sont non seulement sauvés, mais sanctifiés dans leur chœur des Martyrs autour du Christ; mais nous leur demandons leur prière pour nous. Nous prions désormais pour eux comme de grand intercesseurs, dans des offices de commémoration des saints à la date anniversaire de leur martyr. Par les prières de tes nouveaux martyrs Arabes, Coptes et Pakistanais, Seigneur Jésus Christ sauve Ton monde. +Métropolite Michel Laroche
     
    1
     

  • Eclairons nous à la lumière des nouveaux martyrs

    Soyez nombreux à vous emparer en ces temps de confusion, de la lumière de ces nouveaux Luminaires qui éclaire le monde, que sont les Nouveaux martyrs. Le saint martyr Père Fadi Jami œuvrait pour la paix; il a été capturé par des Islamiste alors qu'il cherchait à faire libérer une personne enlevée par le même groupe. Il ne faisait pas de politique, il n'était ni anti, ni pro Bachar El Assad, il éta

    it un homme de paix au milieux du cahot; il était un témoin de l'amour du Christ au milieu de la haine fanatique aveugle. Lors de ses funérailles ce matin une bombe a été lancée dans la foulé à majorité chrétienne faisant quatre mort. Voici quelques donnée de sa biographie:Le Père Fadi Jamil Haddad était né à Qatana le 2 février 1969. Il avait étudié la théologie à Damas et au Liban. Il s’était marié et avait été ordonné prêtre en 1995 par S.B. le patriarche Ignace IV Hazim. Il était curé de la paroisse orthodoxe de Saint Elie à Qatana. 
    Par les prières de ton nouveau martyr Père Fadi Jamil Seigneur Jésus Christ sauve ton monde. 

    Métropolite Michel Laroche

    Christ flagelé et couronné d'épines.jpg

  • Un Nouveau Martyr Syrien: Bienheureux prêtre Jamil Fadi Haddad

    Nouveau Martyr Prêtre Fadi Jamil .jpgUn Nouveau Martyr en Syrie


    Le cadavre du Père Fadi Jamil Haddad, prêtre grec orthodoxe, curé de Saint-Elie à Qatana, a été retrouvé aujourd’hui dans le quartier de Jaramana, dans le nord de Damas, non loin du lieu où il avait été enlevé le
     19 octobre par un groupe armé non identifié. La confirmation arrive à Fides par l’intermédiaire d’un confrère grec orthodoxe du Père Haddad, qui désire conserver l’anonymat : « Son corps était horriblement supplicié : il a été scalpé et ses yeux arrachés » raconte-t-il en larmes. « C’est un acte de pur terrorisme. Le Père Haddad est un martyr de notre Église ».
    À propos de la responsabilité de cet acte terrible est en cours un jeu de ping-pong entre les forces de l’opposition – qui accusent les milices proches du régime – et les autorités gouvernementales – qui accusent les bandes armées de la nébuleuse de la rébellion armée. Selon des sources de Fides, les ravisseurs avaient demandé à la famille du prêtre et à son Église une rançon de 50 millions de livres syriennes (plus de 550 000 €). Il a cependant été impossible de trouver la somme et de satisfaire à cette demande exorbitante. Une source de Fides stigmatise « la terrible pratique, en cours depuis des mois dans le cadre de cette sale guerre, d’enlever et de tuer des civils innocents ».

    Nous savons que les chrétiens d’Orient sont tous solidaires et l’on ne peut même pas envisager que des chrétiens arabes opposés au régime Syriens puissent enlever puis torturer un prêtre chrétiens de quelques Églises ( Catholique, Orthodoxe, protestante) soit il. Cet acte horrible et inhumain, ne peut donc qu' être que le fait de fanatiques islamistes, même si les questions d’argent ou politiques ont pu servir l’alibi. L’exécution pour non payement d'une rançon peut-être? Nous n'y croyons pas car ici, la torture sauvage démontre d’avantage le fanatisme islamiste anti chrétien. Quand à nous Chrétiens Orthdoxes tout en dénonçant ces actes, nous répondons par l’amour des ennemis et la prière pour eux. Par les Prières de ton nouveau martyr prêtre Fadi Jamil Seigneur Jésus Christ sauves ton monde.
    +Métropolite Michel Laroche
     
     
  • Une dédicace qui explique notre position dans l'œcuméniqime

    Christ.jpg

    Voici la dédicace que nous venons de faire à un ami membre du clergé Catholique à propos de notre ouvrage "La voie du silence". Il manifeste bien notre attitude et notre position dans le dialogue œcuménique, éloignés de tout syncrétisme, de toute confusion, de la tentation de dire qu'au fond la foi Orthodoxe et la foi Catholique sont les mêmes, en nous efforçant de conjuguer l'amour de la Vérité qu

    i est le Christ avec l'amour du prochain dans lequel nous discernons le visage du Christ.
    "J'espère que la lecture de "La voie du silence dans la tradition des Pères du désert" vous guidera dans votre vie spirituelle et vous donnera la soif d'une théologie de la Lumière, d'une théologie des larmes, d'une théologie aussi des énergie incréées, de la lumière incréée visible par les apôtres sur le Mont Thabor, de la théologie de la Mère de Dieu purifiée lors de l'Incarnation par la descente du Saint Esprit, du péché d'Eve, de la théologie du Saint Esprit "qui procède du Père seul". Car on ne peut séparer la vie spirituelle des Pères de leur confession de foi Orthodoxe. Chez nous ( les Orthodoxes) la Vérité est le Christ; on ne peut séparer la Vérité du Christ qui est la Vérité. Aimer le Christ c'est aimer la Vérité. 
    Aujourd'hui nous abordons nos théologies antinomiques, non en accusant l'autre d'être "hérétique" mais en recherchant chez nos Pères communs avant le schisme ce qui a toujours été cru et enseigné. C'est ce que nous nommons La Tradition. Ce petit ouvrage est donc un modeste témoin de la Tradition.
    Je vous l'adresse de tout mon cœur; que la Trinité Toute Sainte vous bénisse.
    +Métropolite Michel Laroche"
  • Homélie: Le Bon Jardin et le Mauvais jardin.


    Le Métropolite Michel Laroche nous enseigne que nous avons tous en nous un Bon Jardin planté depuis notre baptême par le Christ et un mauvais jardin semé comme l’ivraie par Satan. Le Bon Jardin est rempli d’arbres fruitier aux fruits qui sont ceux du saint esprit : la paix la joie l’amour des ennemis et la prière pour eux, le non jugement, la patience, la paix la longanimité ;  et le mauvais jardin sont les plantes empoisonnées comme la haine, la rancune, la jalousie, le non pardon le jugement. Si nous pardonnons, si nous aimons nos ennemis, si nous ne les jugeons plus,  nous arrosons en eux le Bon Jardin et nous avons pour eux l’espérance du salut ; mais tout autant nous faisons alors grandir en nous d’une manière miraculeuse notre Bon Jardin ; car celui-ci ne s’agrandit et ne prospère qu’en arrosant le bon jardin des autres…